Retour d'affection

Discutons ensemble de magie et sorcellerie, retour d'affection
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les Enfers...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 15/03/2007

MessageSujet: Les Enfers...   Jeu 15 Mar - 7:28

Sous le règne de Louis XIV, se répand une abondante littérature, produite par des voyageurs, marins, soldats, marchands, administrateurs et missionnaires.



Dans leurs rapports envoyés à leurs supérieurs, les jésuites décrivent les événements qui se sont passés dans leurs Missions. Réunies en 73 volumes, « Les Relations des Jésuites » sont une source de renseignements très précieuse sur l’histoire de l’évangélisation du Canada.



Rites funéraires en pays Huron.





Sur le plan des rites funéraires, le missionnaire est surpris d’observer des cérémonies complexes et fort bien réglées.



Etonnant de constater la retenue et la sérénité « qu’ils gardent en leur sépulture et de leurs deuils », à la différence de beaucoup de chrétiens qui ne peuvent souffrir qu’on leur parle de la mort « et qui, dans une maladie mortelle, vous mettent en peine toute une maison pour trouver moyen de faire porter cette nouvelle au malade, sans le faire mourir par avance ».



L’Indien qui va mourir en est le plus souvent averti, il fait préparer ses vêtements, les objets qu’il emportera avec lui, son festin d’adieu avec ses amis, les détails de son ensevelissement.



Parfois, il prépare et chante une prière funèbre sans montrer aucune appréhension de la mort.



L’esprit qui survit au mort reste dans le village pendant douze ans, jusqu’à la fête des morts où il quittera alors le cimetière et la maison des esprits pour s’envoler sous la forme d’une tourterelle qui sera abattue à coups de flèches, rôtie et mangée. Ensuite, l’esprit libéré part vers le soleil couchant, vêtu de ses habits de fêtes et s’installe dans un au-delà où chaque nation indienne a son village particulier. Les esprits des vieillards et des enfants restent dans leur pays d’origine, étant plus faibles ils ne peuvent marcher plus loin.



Les esprits des guerriers tués au combat ainsi que ceux qui se sont défaits (suicidés), font bande à part.



Voici un des nombreux récits que les parents racontaient à leurs enfants.



Un frère décide de partir à la recherche de sa sœur défunte pour la ramener à la vie. En chemin, il la rencontre et, à chaque fois, elle lui présente un plat de farine mélangée d’eau, tel un repas funéraire. Arrivé à la cabane sacrée, la Mort lui confie une courge dans laquelle se trouve la cervelle de sa sœur. Le chemin des esprits passe aussi près d’un rocher couvert des peintures que les Hurons (de leur vivant) s’appliquent sur le visage. Le passage d’un torrent sur un tronc d’arbre branlant est des plus périlleux ; à peine engagé, l’esprit du mort doit subir les assauts d’un chien qui tente de le précipiter dans l’eau, pour qu’il soit emporté par le courant. Il arrive enfin au village céleste où réside l’esprit de sa sœur. Elle le fuit, mais chaque nuit, elle revient danser avec les autres esprits pour disparaître à l’aube. Le frère la guette et finit par s’en saisir et, après une longue lutte, il la réduit à une taille suffisante pour l’introduire dans une courge. Il entreprend le voyage du retour, et arrivé à la cabane des esprits, la Mort lui indique les conditions pour ramener sa sœur au monde des vivants : « tu déterreras le cadavre de ta sœur, puis organiseras un grand festin où tu convieras le village.

A la fin du festin, à l’aube, ta sœur rejoindra le monde des vivants, à une condition que pendant toute la cérémonie nul ne lève les yeux »



Bien entendu, comme dans le mythe grec d’Orphée et d’Eurydice, la curiosité l’emporte et l’esprit regagne définitivement le village des morts.



Mais le jésuite n’est pas touché par cette légende pourtant fort bien structurée et au symbolisme fort intéressant, il s’exclame simplement : « Vray Dieu que d’ignorance et de stupidité » ! A croire qu’il n’a jamais lu les auteurs antiques (Virgile et l’Enéide par exemple) ou leurs continuateurs, comme Dante !



Le passage de l’eau, le pont périlleux, le rôle du chien Cerbère gardien des Enfers, le retour vers le monde des vivants de l’être aimé n’est possible que si l’on manifeste le plus grand respect envers le mystère (défense de se retourner, interdiction de regarder) tout cela n’évoque rien en son âme sclérosé par une éducation qui le lie et l’aveugle.





Le royaume d’Hadès





Le monde des Enfers qui apparaît fréquemment dans la mythologie grecque, était régi par le dieu Hadès. Frère de Zeus et de Poséidon, Hadès était habituellement exclu de la liste des Olympiens parce que son royaume était l’opposé de l’Olympe céleste.



Le monde des morts se compose de trois parties distinctes :

- L’Erèbe, lieu de passage des ombres, lorsque survient la mort.

- Le Tartare, lieu créé par Zeus, entouré d’un triple mur d’airain, pour empêcher toute évasion.Y sont parqués les opposants de Zeus.

- Les Champs Elysées, ou îles des Bienheureux, lieu dévolu aux âmes des justes .



Puis, les cinq fleuves qui séparent le monde des morts avec celui des vivants :

- L’Achéron, fleuve de l ‘ Affliction

- Le Cocyte, fleuve des gémissements. Il est alimenté par les larmes des méchants, voleurs, etc …

- Le Phlégethon, fleuve de feu.

- Le Styx, fleuve des serments irrévocables par lequel juraient les dieux.

-Le Léthé, fleuve de l’oubli. Les morts pouvaient s’y désaltérer dans le but d’oublier leurs maux et leurs anciens plaisirs terrestres.



Parmi les créatures infernales, il y a :

- Charon, le nocher des Enfers, faisait traverser le Styx aux âmes des morts .

- Cerbère, chien à trois têtes et à la queue de dragon, gardien des Enfers.

Il n’a jamais laissé personne ressortir du monde des morts sauf quelques héros, tel que Orphée venu rechercher son épouse la nymphe, Eurydice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://retouraffectif.forumactif.fr
 
Les Enfers...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le CHRIST est descendu aux enfers
» Les Enfers où descendit Jésus-Christ
» Vendredi Saint, 15 h: Il est descendu aux enfers
» Il est descendu aux enfers.
» La descente aux enfers de Jean de la Croix est-elle due à un péché mortel ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Retour d'affection :: Satanisme-
Sauter vers: